FRA 1003, Histoire de la littérature, 2002-2003

Benoît Melançon, Département d'études françaises, Université de Montréal


Séance du 14 janvier 2003


1. Qu'est-ce que la modernité et la postmodernité ?


Plan


Introduction

1. La modernité

1. Deux remarques lexicales
1. Histoire lexicale

2. Les mots apparentés

2. Les types de modernité
1. Une conception non chronologique

2. Une conception chronologique sur la longue durée

3. Une conception chronologique sur la moyenne durée : la modernité esthétique

3. Caractéristiques de la modernité esthétique
1. Une révolution esthétique

2. Une géographie particulière

3. Une réflexion sur le temps

4. Une subjectivité essentielle

5. Une critique multiforme

1. Une critique de la modernité sociale
2. Une critique de la littérature
3. Une critique du texte par lui-même
6. Un phénomène urbain
4. Pour conclure


2. La postmodernité

1. Mise en garde

2. Deux remarques lexicales

1. Histoire lexicale

2. Le suffixe post

3. Caractéristiques de la postmodernité
1. Un phénomène esthétique

2. Une géographie particulière

3. La fin des grands récits de légitimation

4. Création et critique

5. Quelques valeurs postmodernes

4. Pour conclure

Éléments de bibliographie

Baudelaire, Charles, «Le crépuscule du soir» (1861), dans les Fleurs du mal et autres poèmes, chronologie et préface par Henri Lemaître, Paris, Garnier-Flammarion, coll. «GF», 7, 1964, p. 115-116.

Baudelaire, Charles, «Le peintre de la vie moderne» (1863), dans Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. «Bibliothèque de la Pléiade», 1 et 7, 1964, p. 1152-1192. Texte établi et annoté par Y.-G. Le Dantec. Édition révisée, complétée et présentée par Claude Pichois.

Biron, Michel, l’Absence du maître. Saint-Denys Garneau, Ferron, Ducharme, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. «Socius», 2000, 320 p.

Corbière, Tristan, «Ça ?» (1873), dans les Amours jaunes suivi de Poèmes retrouvés et de Œuvres en prose, préface de Henri Thomas, édition établie par Jean Louis Lalanne, Paris, Gallimard, coll. «Poésie», 92, 1984, p. 21-22.

Dubois, Jacques, Pour Albertine. Proust et le sens du social, Paris, Seuil, coll. «Liber», 1997, 205 p.

Échenoz, Jean, Un an, Paris, Éditions de Minuit, 1997, 110 p., p. 7-8, 28-29, 72-75, 110-111.

Fraisse, Emmanuel et Bernard Mouralis, Questions générales de littérature, Paris, Seuil, coll. «Points. Essais. Lettres», 449, 2001, 298 p. Voir le troisième chapitre, «Littérature et savoir».

Jeanneret, Yves, l'Affaire Sokal ou La querelle des impostures, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Science, histoire et société», 1998, 274 p. Ill.

Jurdant, Baudouin (édit.), Impostures scientifiques : les malentendus de l'affaire Sokal, Paris, La découverte, coll. «Sciences et société», 1998, 331 p. Ill.

Lyotard, Jean-François, la Condition post-moderne : rapport sur le savoir, Paris, Éditions de Minuit, coll. «Critique», 1979, 109 p.

Lyotard, Jean-François, le Postmoderne expliqué aux enfants : correspondance 1982-1985, Paris, Galilée, coll. «Débats», 1988, 156 p.

Nouss, Alexis, la Modernité, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que sais-je ?», 2923, 1995, 127 p.

Przychodzen, Janusz, «Discourses of Postmodernism. Multilingual Bibliography», texte électronique, ACLAnet Syllabi & Documents, 2000. URL : <http://www.umass.edu/complit/aclanet/ACLAText/janusz.html>.

Richelle, Marc, Défense des sciences humaines : vers une désokalisation ?, Liège, Mardaga, coll. «Psychologie et sciences humaines», 223, 1998, 120 p.

Sokal, Alan et Jean Bricmont, Impostures intellectuelles, Paris, Odile Jacob, 1997, 276 p.

Vigny, Alfred de, Chatterton. Quitte pour la peur, chronologie et introduction par François Germain, Paris, Garnier-Flammarion, coll. «GF», 171, 1968, 188 p., p. 26-30.


Une curiosité

The Postmodernism Generator : <http://www.csse.monash.edu.au/community/postmodern.html>


2. Le roman depuis le XIXe siècle (présentation de Michel Pierssens)


Plan


Introduction : l'âge d'or du roman, mais un âge d'or relativement tardif

1. D'où le roman tire-t-il sa force au XIXe siècle ?

1. La captation du romanesque

2. Le choix d'être populaire

3. L'intérêt que lui portent désormais les hommes

4. Le choix de la mimésis

5. La réflexion des romanciers sur leur pratique
2. Qu'est-ce qu'un roman au XIXe siècle ? Sociologie sommaire
1. Histoire du livre : supports, acteurs, lieux, journaux et journalistes

2. Histoire de la lecture : qui lit ? Où ? Pourquoi ?

3. Histoire des auteurs : qui devient auteur de romans ? Pourquoi ?

3. Les étapes de l'histoire du roman au XIXe siècle
1. Le modèle anglais

2. Le roman populaire

3. Le roman-feuilleton (1836)

4. Les collections à bon marché (1838)

5. La liberté de presse (1870)

6. La fragmentation du genre romanesque

4. Questions d'esthétique romanesque
1. La différenciation de plus en plus nette des genres narratifs

2. La formulation de véritables théories du roman

3. La critique du roman : moralité, facilité, industrialisation

Conclusion : le triomphe du roman
Le roman comme genre vrai

Le roman comme genre moderne

Le roman comme genre artistique


Retour à la page Cours et matériel pédagogique

Retour à la page d'accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.