FRA 1003, Histoire de la littérature, 2003-2004

Benoît Melançon, Département d'études françaises, Université de Montréal


Séance du 18 novembre 2003


Qu’est-ce qu’un siècle en histoire de la littérature ?


Plan


«Pour le poète comme pour l’historien,
pour l’archéologue comme pour le philosophe,
chaque siècle est un changement de physionomie de l’humanité»
(Victor Hugo, préface à la Légende des siècles, 1859).
Introduction : L’arbitraire du siècle

1. Théorie : La notion de siècle en histoire de la littérature

1. La notion de siècle est une notion problématique.

2. Il existe d’autres façons d’aborder l’histoire que le siècle.

3. Quels sont les avantages du classement par siècle ?

4. Quels sont les désavantages de ce type de classement ?

5. La notion de siècle a elle-même son histoire.

6. Pourquoi faut-il s’intéresser à ce problème ?

2. Pratique : Un exemple, le XVIIIe siècle
1. Ni 1700 ni 1800

2. Que choisir ?

1. 1680-1690
Voir une page du Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle ici.
2. 1715

3. 1750

4. 1789

5. 1802

6. 1820

3. Mon XVIIIe siècle (1715-1789)
Sources

Delon, Michel et Pierre Malandain, Littérature française du XVIIIe siècle, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Premier cycle», 1996, x/521 p. [UDM / BLSH /  PQ 261 / D45 / 1996]

Milo, Daniel S., Trahir le temps (histoire), Paris, les Belles-lettres, coll. «Histoire», 1991, 270 p.; Paris, Hachette, coll. «Pluriel», 8819, 1997, 270 p. Ill. [UDM / BLSH / D 16.15 / M55 / 1991]

Site de le revue Orages. Littérature et culture 1760-1830 : <http://mapage.noos.fr/apocope/index.html>


Frontispice de l'Encyclopedie
Le XVIIIe siècle : l’Encyclopédie

Plan

1. Qu’est-ce que l’Encyclopédie ? (Voir la page de titre du premier volume.)

1. Un dictionnaire

2. Une œuvre collective

3. Un ouvrage critique

4. Un best-seller

5. Une œuvre représentative du XVIIIe siècle

2. Le frontispice de l’Encyclopédie
1. Présentation du frontispice

2. L’ordre des savoirs

«Ces catégories ambiguës, superfétatoires, déficientes rappellent celles que le docteur Franz Kuhn attribue à certaine encyclopédie chinoise intitulée Le Marché céleste des connaissances bénévoles. Dans les pages lointaines de ce livre, il est écrit que les animaux se divisent en a) appartenant à l’empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lait, e) sirènes, f) fabuleux, g) chiens en liberté, h) inclus dans la présente classification, i) qui s’agitent comme des fous,  j) innombrables, k) dessinés avec un très fin pinceau de poils de chameau, l) et caetera, m) qui viennent de casser la cruche, n) qui de loin semblent des mouches» (Borges, éd. 1993, I, 749).

1. L’arbre des connaissances (Le voir ici.)

2. Les renvois (Voir une critique contemporaine de ces renvois.)

Pour une définition des formats des livres anciens, cliquez ici ou ici.
3. L’allégorie du frontispice (Voir un premier état du frontispice.)

N.B. Cliquez ici pour voir un détail du frontispice de l'édition de 1738 de la Cyclopaedia de Chambers.

3. La métaphore du dévoilement
Les planches de l'Encyclopédie
Histoire naturelle. Coupe et vue générale d'une mine : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Métier à faire des bas : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Boucherie : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Couvreur : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Anatomie (squelette au sarcophage) : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Anatomie (squelette à la pelle) : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Anatomie (les artères) : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Marine. Chantier de construction : sur le Web (à partir de l'UdeM).

Maréchal grossier : sur le Web (à partir de l'UdeM).

3. L’article «Agnus Scythicus»

Sources

Barthes, Roland, «Les planches de l’Encyclopédie», dans l’Univers de l’Encyclopédie. Images d’une civilisation. Les 135 plus belles planches de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, Paris, les Libraires associés, coll. «Images d’une civilisation», 457, 1964. Repris dans le Degré zéro de l’écriture suivi de Nouveaux essais critiques, Paris, Seuil, coll. «Points. Littérature», 35, 1972, p. 89-105. [UDM /BLSH / PN 203 / B372]

Borges, Jorge Luis, «La langue analytique de John Wilkins», dans Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. «Bibliothèque de la Pléiade», 400, 1993, vol. 1, p. 747-751. Préface de l’auteur. Édition établie, présentée et annotée par Jean Pierre Bernès. Traduction par Paul Bénichou et Sylvia Bénichou-Roubaud. [UDM / BLSH / PQ 7797 / B635 / A214 / 1993]

Darnton, Robert, l'Aventure de l'Encyclopédie. 1775-1800. Un best-seller au siècle des Lumières, Paris, Perrin, 1982 (1979), 445 p. Ill. Traduction de Marie-Alyx Revellat. Préface d'Emmanuel Le Roy Ladurie. [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / D3712 / 1982]

L’Encyclopédie, Paris, Éditions sociales, coll. «Les classiques du peuple», 1952. Textes choisis, présentation et choix de texte par Albert Soboul; nouvelle édition revue, augmentée et annotée par Philippe Goujard, Paris, Éditions sociales et Messidor, coll. «Essentiel»,1984, 405 p. [UDM / BLSH / AE 25 / E6465 / 1984]

Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (articles choisis), chronologie, introduction et bibliographie par Alain Pons, Paris, Flammarion, coll. «Garnier-Flammarion», 426 et 448, 1986, 2 vol. : 339 et 375 p. [UDM / BLSH / REF / AE 25 / E645 / 1986]

Encyclopédie, versions Internet : <http://www.lib.uchicago.edu/efts/ARTFL/projects/encyc/> et <http://encyclopedie.inalf.fr/>.

Ludwig, Bernard, «L’utilisation des renvois dans la lecture de l’Encyclopédie», dans l’Encyclopédie et ses lectures. Actes du colloque. 13-14 décembre 1985, Caen, Éditions de l’École normale du Calvados, 1987, p. 35-54. [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / E53 / 1985]

Melançon, Benoît, «Sommes-nous les premiers lecteurs de l'Encyclopédie ?», communication au colloque «Les défis de la publication sur le Web. Hyperlectures, cybertextes et méta-éditions», Quinzièmes Entretiens Jacques-Cartier, Lyon, 11 décembre 2002. Prépublication à <http://archiveSIC.ccsd.cnrs.fr/documents/archives0/00/00/02/69/index_fr.html>.

Moureau, François, le Roman vrai de l’Encyclopédie, Paris, Gallimard, coll. «Découvertes Gallimard. Littérature», 100, 2001 (nouvelle édition), 176 p. Ill. [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / M68 / 1990]

Proust, Jacques, Diderot et l’Encyclopédie, Paris, Albin Michel, coll. «Bibliothèque de l’évolution de l’humanité», 17, 1995 (troisième édition), xv/659 p. Édition augmentée d’un nouveau chapitre, «Les sources de la pensée politique de Diderot». [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / P76]

Proust, Jacques, Marges d’une utopie. Pour une lecture critique des planches de l’Encyclopédie, Cognac, Le temps qu’il fait, 1985, s.p. Ill. [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / P765 / 1985]

Proust, Jacques, «La place de l’Encyclopédie dans la pensée européenne», Annales Benjamin Constant, 14, 1993, p. 111-123. [UDM / BLSH / PÉR]

Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 31-32, avril 2002 : «L'Encyclopédie en ses nouveaux atours électroniques : vices et vertus du virtuel». [UDM / BLSH / PÉR]

Voir notamment

Gilles Blanchard et Mark Olsen, «Le système de renvois dans l’Encyclopédie : une cartographie des structures de connaissances au XVIIIe siècle», p. 45-70. Ill.

et

Yannick Séité, «Le texte contre le livre», p. 267-282. Ill.

Schneiders, Hans-Wolfgang, «Le prétendu système des renvois dans l’Encyclopédie», dans Peter-Eckhard Knabe et Edgar Mass (édit.), l’Encyclopédie et Diderot, Cologne, Verlag Köln, DME, coll. «Kölner Schriften zur Romanischen Kultur 2/Textes et documents», 1985, p. 247-260. [UDM / BLSH / AE 25 / E6 / M37 / 1985]


Retour à la page Cours et matériel pédagogique

Retour à la page d'accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.