FRA 1027, Histoire de la littérature, automne 2009
Benoît Melançon
Département des littératures de langue française
Université de Montréal


Examen du 7 octobre 2009


Version du 11 novembre 2009


I. Questions factuelles (40 points, soit deux points par réponse) — Corrigé

Répondez très brièvement (il n’est pas nécessaire de faire des phrases complètes).

1. S’il fallait ne retenir qu’un seul nom d’historien de la littérature pour caractériser la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, quel serait ce nom ?

2. À quelle civilisation doit-on le développement de l’histoire et de la biographie ?

3. Dans le dernier tiers du XXe siècle, on a parfois dit que l’histoire de la littérature était moribonde, voire morte. Pourtant, elle était encore largement pratiquée. Où l’était-elle avec le plus de permanence ?

4. À partir de quel moment a-t-on commencé à s’intéresser intensément aux études médiévales dans le système universitaire français ?

5. Qu’est-ce que le colinguisme ?

6. À quelle «invention» associe-t-on habituellement le nom de Gutenberg ?

7. «Le nouveau combat le vieux par l’antique.» À quelle période historique cette phrase s’applique-t-elle selon Giorgio Vasari ?

8. Dans quel lieu pratiquait-on le genre de l’énigme au XVIIe siècle ?

9. Au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècle, deux groupes se sont opposés dans une querelle restée célèbre. Nommez un des deux groupes en présence.

10. Nommez un collaborateur de l’Encyclopédie.

11. Aujourd’hui, les auteurs confient leurs manuscrits à un éditeur. Pendant longtemps, on a utilisé un autre terme pour désigner ceux qui transformaient les manuscrits en livres. Quel est ce terme ?

12. Complétez la phrase suivante : «Le concept d’une _________ littéraire implique le classement des auteurs d’une littérature selon leur date de naissance plutôt que selon leur période d’activité littéraire, très variable de toute façon.»

13. Ce roman du milieu du XIXe siècle a été censuré pour une scène jugée scandaleuse, scène que le narrateur refusait de juger en termes moraux. À la même époque, un roman abordait une thématique semblable — l’adultère —, mais d’un point de vue moral. Nommez un de ces deux romans.

14. Robert Escarpit et son école de Bordeaux ont étudié les pratiques de lecture. À quelle discipline peut-on les associer ?

15. Quelle est la forme de livre qui domine aujourd’hui, le codex ou le volumen ?

16. À quel moment a-t-on établi une liste d’auteurs classiques français à enseigner à l’école en France ?

17. Pour parler du Canada, Voltaire a utilisé une expression qu’on lui a beaucoup reprochée depuis. De quelle expression s’agit-il ?

18. Quelle forme littéraire Gargantua choisit-il pour s’adresser à son fils Pantagruel ?

19. Dans George Dandin, quel est le prénom de la femme du personnage principal ?

20. Comment s’appelle le royaume merveilleux que Candide découvre en Amérique du Sud ?


II. Questions à développement (60 points, soit vingt points par réponse)

Répondez à trois des quatre questions qui suivent; à vous de choisir.

Faites des phrases complètes.

Soignez la qualité de l’expression.

21. À la lumière de ce que vous avez entendu en classe sur le développement de l’histoire de la littérature, répondez à deux questions au sujet du texte ci-dessous.

a. De quelle époque date-t-il (approximativement) ?

b. Pourquoi ? Répondez en montrant à quelle conception de la littérature il peut être rattaché.

Répondez en une quinzaine de lignes, en donnant exemples et citations que vous tirerez du texte.

«Cette intelligence supérieure d’un ouvrage poétique suppose deux choses : la connaissance de la société au sein de laquelle il a pris naissance, et de l’homme qui l’a produit. En un mot, il faut savoir ce qu’il doit au génie national et ce qu’il doit au génie individuel.

Où étudierons-nous le génie national, Messieurs ? Où trouverons-nous son empreinte ? Dans tout ce qui compose la vie d’un peuple, dans tous les éléments de sa civilisation. Quels sont les principaux ? La race à laquelle il appartient, le pays qu’il habite, la langue qu’il parle, ses mœurs, ses arts, sa philosophie, sa religion, son gouvernement. Le génie national se compose de toutes ces choses et se manifeste par elles. Il faut donc les prendre successivement toutes en considération.»

22. On dit parfois de la Renaissance qu’elle fut à la fois marquée par une rupture et par un retour. Qu’est-ce que cela veut dire ? Répondez en une quinzaine de lignes.

23. Pourquoi peut-on dire de la littérature du XVIIe siècle qu’elle avait une forte dimension spectaculaire ? Répondez en une quinzaine de lignes.

24. Comment la métaphore du dévoilement se manifeste-t-elle dans l’Encyclopédie ? Répondez en une quinzaine de lignes.


Retour à la page du cours FRA 1027

Retour à la page Cours et matériel pédagogique

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.